Présenté et hué comme ultra-libéral par la clique imbécile, idiots utiles de l'idéologie aux 100 millions de morts, le Président Nicolas Sarkozy, dans son discours du 12 octobre 2006 à Périgueux, nous assène son idée forte, cheval de bataille de la clique précitée: le droit au logement.

"Pour que ceux qui travaillent ou qui ont travaillé toute leur vie aient la possibilité de se loger dignement, pour que le jeune qui gagne le SMIC ne soit pas obligé d'habiter indéfiniment chez ses parents, je propose qu'au bout de cinq à dix ans le droit au logement devienne opposable de façon à créer une forte incitation à construire des logements manquants là où ils sont nécessaires pour que tous les français puissent trouver un toit."

Décidément, ce type est une malédiction.