Tarde venientibus ossa*

* “L’Etat est cette grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde” Frédéric Bastiat

 
Houa, la bonne blague!

Le port de Rotterdam, miroir d'une économie européenne en croissance molle

Considérant que la compétition ne peut que générer plus d'activité, Rotterdam salue la libéralisation progressive du transport ferroviaire européen. Aujourd'hui, le train embarque déjà jusqu'à 12% des cargaisons de vrac.

Pour nous, et c'est peut-être parce que nous sommes Néerlandais, toute libéralisation est une bonne chose conclut Minco van Heezen.

Salauds de hollandais.

Evaluation du billet
Note : 10.0/10 pour 2 votes
 
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   phantom_opera  ›  mardi 15 août 2006 à 21:54

Marrant le "salauds de Hollandais" à la fin. Ca a le mérite d'être concis lol

 
‹ retour à l'accueil
Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

 
Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.